Skip to main content

Deux solitudes

Depuis des années c'est comme ça. On fait chacun nos affaires, chacun notre lit. On a plus les mêmes intérêts, les mêmes idées, les mêmes motivations. Le seul vrai lien qui nous reste, c'est les enfants. Et encore. On est souvent en désaccord sur la façon de les élever. Je suis stricte. J'exige beaucoup d'eux. Pas côté performance, mais côté humain. Je veux qu'ils utilisent leur jugement, qu'ils soient conscients du monde qui les entoure, qu'ils soient hônnetes envers eux mêmes avant tout. Il les gâte beaucoup, les laisse aller, ne les réprimande jamais. Mais exige d'eux qu'ils soient perfomants à l'école, dans les sports et populaires. Notre fille ne l'est pas. Il prend ça dur. Personellement ça ne me dérange pas du tout. Elle s'épanoui très bien même si elle n'a pas une tonne d'amis. Je lui en parle des fois. Elle aime qui elle est. Elle ne veut pas faire de compromis et changer sa personalité pour se faire des amis.

J'essaye de leur enseigner la tolérance, l'acceptation de la différence, l'entraide, l'empathie... Il ne se gêne pas pour rire des gens devant eux. Dénigrer les autres. La grosse crisse d'épaisse au dépanneur, l'hostie de loser au garage, le cave, la p'tite laide, le nèg'. Je lui fait des yeux, ferme ta gueule sacrament... C'est pas possible...

En plus, quand ça sort de sa bouche, je vois ce qu'il y a dans sa tête. Ça ne me plait pas du tout. Il n'était pas comme ça avant. C'est avec les années que c'est venu. Et plus ça va, plus il rapetisse. J'aimerais voir de l'espoir pour notre couple. Si ce n'est que pour les enfants. Je suis capable d'en prendre. Mais le temps passe, et j'ai de la difficulté a trouver des ancrages. Je ne peux pas toujours me tourner vers le passé pour me retenir. On peut pas vieillir ensemble comme ça. 35-40 ans encore? I don't fucking think so.

Comments