Skip to main content

J’ai vu mon nom…

Là où un autre aurait dû être?

Mon nom. De derrière la page.

Et c'est moi, encore plus. 

Dans le coin d'une photo. Un oeil. Une bouche.

Un nom. 

Sur une page.

Sur d'autres, mon autre. 

Ailleurs, encore un autre.

De combien en ai-je besoin?

Le mien dans la réalité projetée sur écran.

Elle vient de s'échouer dans mes yeux.

Une addition qui en fait est une division qui s'est résolue.

J'en ai jamais eu qu'un seul.

 

 

Comments