Skip to main content

Phare

Sans se perdre dans les mots. 

Mais qu'est-ce que cette histoire de début et de faim?

Mais quelle pluie m'a donné si soif?

Les sueurs dans un sourire sous les branches de mes cils. 

Et je pousse et je m'étend et j'envahis sa terre sans m'enraciner.

Parce que je flotte, parce que je vole quand même.

Mon ombre dessine en couleurs des lumières dans ses plus petits recoins.

Même dans le noir la beauté l'a rejoint. 

Le mouvement. Je move, et le brouillard d'hier m'allait si bien.

Comments

frenzY said…
phare-phare-lointain. PLuie. Plus lui. Plus luire. Dépossièrer ce corps de tremble saule sous hier.
J'aime quand ton ombre cesse de voir plaire et claire couleurs.

Love-soeur xxx
harry steed said…
Parce que dans le flou
Il y a ce petit mystère,
Cett incertitude
Qui laisse tout possible...

Harry Steed
swan_pr said…
franzY: c'est différent les couleurs. mais le noir, il n'est jamais loin. il prend des breaks des fois, c'est tout. un abri, comme sous le saule. courtisanes? xxx

Harry: ce serait beau dans un carnet, ces mots. ici, ils me portent, comme toujours, vers où je n'arrive pas toujours à me rendre. merci.
minj said…
justement j'ai pris le noir, même. parce qu' il fait ressortir la lumière. signé: la voleuse (crime à la tronconneuse)
swan_pr said…
merci beaucoup, ton art mérite l'absolution du crime :)