Skip to main content

Shhh

J'essaie de me donner un gros, gros cul de pied au cul. Promis.

Je pense que je me suis ramassée presqu'aussi creux qu'il y a deux ans. En accéléré. Sans écrire, sans pleurer. Juste les sourcils très froncés. Des rouges brûlées, mais toutes les tâches faites, tous les comptes payés, tous les matins levée et en route.

Juste, ben ben creux. Assez noir pour avoir peur de pas retrouver mon chemin.

Y a de ces constatations qui te donnent le goût de perdre la vue. Mais là un moment donné ça va faire.

Donc. Y a de la lumière, bla bla bla. Bottom line, je m'en sors.

Mais câlisse je veux pas aller en thérapie. Ouais, bande de chanceux, ouais, vous les irréductibles qui m'ont pas lâchée, qui reviennent ici malgré mon silence de plus en plus prolongé (merci!), une petite vague d'introspection maladive comme à la bonne époque s'en vient. Je ne me tais pas parce que j'ai rien à dire. Je me tais ici, parce que j'ai peur de vous faire fuir. J'ai blogué pendant presque deux ans sur un template noir.  Et quand j'ai finalement allumé la lumière j'ai entendu le soupir de soulagement d'ici...

Alors si vous me permettez, je vais bientôt tamiser l'éclairage. J'ai des trucs à dire dans le noir.

Comments

DAVE ID said…
Je pense mieux dans le noir. J'ai pas peur.
Vidoc said…
d'accord...
tu sais mon tel en?
swan_pr said…
Dave: oui, justement. je me sens comme dans un walmarde avec toute cette lumière, c'est pas très intime... merci :)

Oui Jimi, merci, t'es fine xxx (boud dans une couple de semaine p-ê... on s'en parle bientôt :) )
Enrique said…
Pas peur non plus. Go. Beam us down, Swannie !
DAVE ID said…
The team is assembled, turn off the lights, lets go kill the monster. ;)
Manon said…
Si on les tuent pas, au moins on les apprivoisera.

J'suis là aussi xx