Skip to main content

Bonne pour l'asile

Depuis quelques jours j'ai les poumons comprimés. J'ai les sourcils froncés. Préoccupations et tout ça. Mais le pire, ce qui me hante, m'obsède, c'est le génocide systématique auquel on est en train d'assister en direct. Au fil de mes lectures j'ai trouvé des trésors et des ordures. Des choses troublantes, épeurantes, ridicules.

Un conflit fabriqué, ok, mais le trip illuminati? le New world order? les francs-maçons? LA VENUE DE L'ANTÉCHRIST????? Ouais, je vous jure... Faut voir ce vidéo. Le truc du pentagramme de sang tracé sur la cartes des États-Unis, c'est fort. Le pire, c'est que les premières secondes, avec le speech de Biden, j'embarquais presque. Je me disais, boah, un peu d'entertainement pour faire passer l'info, c'est pas la première fois qu'on voit ça.

Et puis y a toute l'affaire des sionistes, anciens alliés des nazis. Le protocole des Sages de Sion, que certains croient vrai, d'autres non. Des deals pour faire passer les juifs allemands en Palestine en échange de... euh, quoi? Oh, mais attendez, il y a des documents le prouvant. Apparemment.

Je n'ai pas le background, la culture, l'éducation (je ne parle pas d'école) pour avoir une opinion éclairée, structurée, et ça me frustre tellement. Ce à quoi je crois, c'est la perte d'un pays pour un peuple, et une oppression, un isolement, une agression constante de leurs droits à la vie.

Je suis confuse quand à l'indignation que je ressens en ce moment. Pourquoi ne le suis-je pas plus par rapport au congo justement, par rapport à TOUT ce que vit l'afrique. Le berceau du monde saigne, une hémoragie qui ne montre auncun signe de se résorber. J'ai bien peur d'être victime d'un brainwash violent. J'en sors. J'ai des étincelles de lucidité occasionelle. Et je combat la noirceur. Mais c'est vraiment dur, quand t'as aucune idée où te garocher, et qu'il y a des taouins qui t'attendent avec leurs histoires à chaque coin de l'internet.

(Oh, je DOIS mentionner que d'apprendre que Lagacé est parti pour Israël, et qu'il va tenter de rentrer dans Gaza demain me jette dans un hébétement et un trouble profond. Sacrament le gars blogguait sur le byebye ya pas une semaine! Come on ciboire La Presse. Bientôt sur Cyberpresse, Stéphane Laporte au Congo câlisse. Je m'excuse du language, j'ai rien de plus intelligent que ça à dire)

Comments

McComber said…
Ah ma chère Swan !
Il y a effectivement eu une entente entre le Troisième Reich et l'autorité qui allait éventuellement devenir Israël, un horrible contrat dans lequel les nazis laissaient émigrer les plus riches familles juives, en échange d'une intervention musclée des sionistes contre toute critique internationale du Reich. Cette entente a fait l'objet de pas mal de publications dont la plus solide et non-hystérique est The Transfer Agreement, qui fait partie de la Biblimobile. C'est à lire.

Les Protocoles des Sages de Sion est un ramassis de conneries qui est apparu au moment précis où les Rothschild se sont mêlés de pétrole et se sont donc constitués en compétition des Rockefeller. C'est p-e un gros hasard, mais les premiers pogroms modernes se sont produits dans les mêmes années et dans la même région de la Russie tsariste, c'est-à-dire Baku (Azerbaijan). Ce livre de jokes (les Proutocoles) a été rendu populaire en Amérique par moniseur Henry Ford, qui l'a repris et publié sur ses presses personnelles au début du siècle.

Mon 2 cennes sur ce qui se passe en ce moment ? Ça peut sembler fou, mais la seule façon que j'ai de comprendre l'affaire, c'est en la comparant avec mon vieux bout de terre à moi, le Québec. Est-il possible que des intérêts impérialistes, racistes et crosseurs placent leurs hommes au sommet du pays des Québécois pour envoyer les Québécois à la casse ? Regarde aller cette crapule de Frisou, rappelle-toi des agissements anti-nationaux de ce pseudo de Bouchard, songe à Morin, à Johnson, marde ! C'est non seulement possible, c'est une évidence.

Je connais pas mal d'Israéliens. Pas un seul n'approuve le genre de catastrophe qui est en train de se produire. Tous sont dégoûtés. Puis, cette tragédie sert quel intérêt ? Certainement pas celui des Juifs du monde, ni non plus celui d'Israël. Copie-colle le raisonnement un peu plus loin. Est-ce totalement impensable de songer que 5-6 morons à Gaza sont sur le même payroll et envoient leurs ti-missiles chaque fois que la paix est sur le bord de s'installer ? Pendant que les ti-morons de l'autre bord en profitent pour pogner les nerfs ? Pourquoi ? War is a racket. Du fric à faire. De la crainte à propager. Des pages de marde à tapisser din journaux, des minutes de belles flammes à montrer aux infos… Et puis, quand on songe que les racistes sont aux commandes, il n'est pas impensable que ça leur plaise de voir crever des hommes et des femmes de ces origines qu'ils jugent inférieures, tant d'un côté que de l'autre de la frontière.

On dirait que je suis cynique, mais c'est pas ça. C'est le contraire.
Les mêmes enfoirés poursuivent le boulot de leurs parents et de leurs grands-parents. De vieux blancs, stupides, cupides, et crosseurs qui se voudraient empereurs aux lauriers, mais ne président qu'à des charniers…

Tu veux te libérer de toute cette confusion ? lis Sutton, Quigley ou Tarpley. Tu verras, ça va te faire un bien immense.
Inuk said…
S'cuse-moi Swann si je ne commente pas le coeur de ton billet. Mettons que la situation de la Bande de Gaza est comparable à un enfer et que les Américains cautionnent. Gerbant.

Et ce n'est surtout pas avec un journal ultra-conventionnel (et tellement insipide du côté de ses chroniqueurs, mis à part quelques uns, pas beaucoup) et ultra-condescendant comme La Presse que je vais apprendre quelque chose sur le Proche-Orient ou le Moyen-Orient.

Tout cela pour dire que c'est impardonnable d'envoyer Lagacé là-bas. (En passant, es-tu vraiment capable de lire Stéphane Laporte? Vraiment-vraiment capable??? Permets-moi d'en douter. Beurk!)

Swann, parle-nous plutôt de tes lectures ou de n'importe quoi d'autres, de grâce. ;)
swan_pr said…
Éric: comme d'habitude, merci mille fois! j'ai trouvé quelques ebooks ;) Sutton, je trouve pas encore. Pour le reste... Oui, le racisme qui inonde tout ça, ça me fait peur. autant que le reste, l'argent, le pouvoir...

Inuk: naaaaon!! je ne le lis pas croix de bois, croix de fer! et tu as trouvé le terme, impardonnable, c'est bon. et va pour les lectures... je viens justement de laisser un commentaire à la taverne silencieuse à ce sujet. un billet lecture, bientôt :)
Nancy said…
Soyons plutôt une bonne terre d'asile ma chère Swan
Une bière au Boud très bientôt ensemble ?
McComber said…
Ma chère amie, je réfléchissais encore à ton billet hier et je me suis dit que j'avais oublié de parler de l'aspect ésotérique que tu soulèves. C'est simplement qu'à très haut niveau dans l'« élite » nord-américaine, on est féru de satanisme, d'animisme et toutes ces conneries. Waco, Jonestown, machin… De toutes les époques, les puissants ont voulu justifier leur puissance par des moune-mounes venues de l'au-delà, alors que c'est bin juste qu'y sont les seuls cons que ça intéresse. De la même façon, les impuissants s'énarvent avec l'antéchrist, baalphégor et le Bonhomme Carnaval. Ça fait passer le temps et ça justifie notrre position d'inférieurs (c'est le yââb, pas notre consentement tacite et quotidien).